Ségur du Numérique pour la Biologie médicale

Le Ségur du Numérique pour la Biologie médicale

En biologie médicale, la priorité portera sur trois cas d’usage essentiels pour la transformation du système de santé, communs à l’ensemble des laboratoires de biologie médicale (LBM), qu’ils soient privés ou publics, de premier recours ou de spécialité :

  1. La consultation du DMP par le biologiste médical depuis son système de gestion de laboratoire (SGL), pour parcourir un historique de santé pouvant conduire à des modifications de la prescription médicale et à une aide à la validation des examens réalisés ;
  2. L’envoi systématique des comptes-rendus structurés et non structurés de biologie médicale (CR Bio) aux correspondants de santé (prescripteur, médecin traitant, etc.) et aux patients par messagerie sécurisée de santé (MSS) ;
  3. L’alimentation systématique du dossier médical partagé (DMP) avec les CR Bio structurés et non structurés, permettant leur consultation par le patient, les professionnels et les services numériques référencés à l’Espace Numérique de Santé (ENS) pour lesquels le patient aura souhaité qu’ils puissent accéder aux données le concernant.

Ces cas d’usages impliqueront une évolution majeure des systèmes de gestion de laboratoires (SGL), et notamment en ce qui concerne l’implémentation de quatre référentiels et services socles, à la fois dans leurs dimensions techniques, mais surtout dans leurs dimensions fonctionnelles et ergonomiques :

  • Le DMP, ressource de l’espace numérique de santé (ENS, dont le nom grand public est Mon espace santé ou MES) ;
  • La MSS, permettant le partage sécurisé des CR Bio aux correspondants et aux patients dans un espace de confiance, et l’initiation d’une conversation possible en cas de besoin ;
  • L’identité Nationale de Santé (INS), permettant le partage de données de santé en toute sécurité autour d’une identité de référence, à jour et commune à tous les acteurs ;
  • Le fédérateur de moyens d’identification électroniques (MIE) Pro Santé Connect (PSC), permettant aux biologistes, aux techniciens et aux professionnels administratifs des LBM (ces deux dernières catégories ont vocation à pouvoir être enregistrées au RPPS par les responsables des LBM au travers du portail ENREG), d’accéder en toute sécurité à leurs services numériques avec comme MIE la carte CPS et/ou l’application mobile e-CPS et de basculer d’un outil à l’autre sans réidentification électronique, par exemple du SGL au portail ‘Web PS DMP’.

Le programme Ségur en Biologie médicale se structure en deux grandes actions :

  • une action éditeurs pour faire évoluer rapidement l’ensemble des instances de SGL déployées en France selon les exigences des dossiers de spécification de référencement. Les règles de financement des actions éditeurs seront précisées dans un document d’«Appel à financement» ;
  • une action usage pour inciter les LBM aux usages numériques. Cette action se décline différemment en ville (négociations conventionnelles) et à l’hôpital (indicateurs d’usage).

Les Dossiers de Spécifications de Référencement (DSR)

Ici vous retrouverez les DSR qui concernent le couloir choisit, qui contiennent :

  • Les listes des logiciels ciblés ;
  • Les périmètres ciblés ;
  • Les exigences et vérifications de conformité à respecter.

Les DSR ont pour objectif de lister, le plus clairement possible, les exigences fonctionnelles et techniques exigées des solutions en vue de leur référencement, elle-même conditionnant le financement d’aide à l’équipement.

Choisissez le DSR de votre solution Biologie médicale

Accompagnement ANS

Créez un compte ou connectez-vous, pour bénéficier de tous nos services d’accompagnement, poser des questions et échanger avec la communauté des éditeurs de l’ANS.

Candidature

Vous avez identifié le couloir et le DSR qui correspondent à votre solution et préparé les documents et les preuves à fournir. Vous êtes prêts à déposer votre candidature.

Déposer ma candidature
Documents à télécharger Version -- Date
1.1 --